L’origine des couleurs de peau révélée grâce aux serpents

La couleur de la peau chez les vertébrés dépend des chromatophores, cellules présentes dans les couches profondes de la peau. Spécialiste du déterminisme génétique et de l’évolution des couleurs chez les reptiles, le groupe d’Athanasia Tzika dans le laboratoire de Michel Milinkovitch étudie la grande variété de couleurs arborées par différents individus chez le serpent des blés. Ses travaux montrent que la couleur terne du variant «Lavande» de ce serpent est causée par la mutation du gène LYST impliqué dans la formation des lysosomes, les vésicules «poubelles» des cellules. Cette mutation unique suffit à affecter toutes les couleurs de la peau, démontrant que tous les pigments et cristaux réfléchissants sont stockés dans des vésicules dérivées de ces lysosomes. Cette étude est une avancée considérable de notre compréhension de l’origine des couleurs et des motifs de la peau des vertébrés.

Cet article a été publié dans la revue PNAS le 5 octobre 2020.

Communiqué de presse de l’UNIGE.