Des cellules souches s’organisent seules en pseudo-embryon

En collaboration avec l’Université de Cambridge et l’EPFL, l’équipe de Denis Duboule a développé des pseudo-embryons artificiels de souris, capables de former les trois axes majeurs de l’organisme. Ces ‘gastruloïdes’, détaillés le 3 octobre 2018 dans Nature, possèdent un potentiel remarquable pour l’étude des stades précoces du développement embryonnaire.

Communiqué de presse

Article