Comment la cellule module l’activité d’un gène par son ADN miroir

Une étude copilotée par Françoise Stutz et publiée dans Nature Structural & Molecular Biology révèle un processus de répression inédit d’un gène par les transcrits de son ADN complémentaire. C’est en parvenant à suivre à la trace chaque molécule d’ARN sens et anti-sens du gène PHO83 que les chercheurs ont mis en évidence ce mécanisme, dans des cellules individuelles de levure.

Communiqué de presse

Article