Les souvenirs hérités d’un site chromosomique

Mis en avant

L’hérédité est généralement transmise par les gènes, mais il existe des exceptions à cette règle. Les équipes de Florian Steiner et Monica Gotta se sont intéressées à l’emplacement des centromères – des sites spécifiques au niveau des chromosomes, essentiels à la division cellulaire. Elles ont découvert que chez le petit ver Caenorhabiditis elegans, la transmission de l’emplacement correct de ces sites chez les descendants n’est pas médiée par les gènes, mais par un mécanisme de mémoire épigénétique.

L’article a été publié la revue PLOS Biology, le 6 juillet 2021.

Lire le communiqué de presse de l’UNIGE et voir la vidéo d’animation produite par Reinier Prosée.

2021 Physical Biology Circle Meeting

Mis en avant

International Focus Workshop 13 – 15 September 2021

The Physical Biology Circle Meeting will bring together European researchers at the leading edge of research in experimental and theoretical biological physics. The meeting aims at discussing research topics at the interface between physics and biology and at fostering interactions between key institutions playing a role in this quickly growing field.

Emphasis is put on the active participation of researchers on the PhD and postdoc levels with lots of opportunities for contributed talks by PhD students and postdocs. All fields of biophysics are welcome.

Among others, Prof. Guillaume Salbreux and Prof. Karsten Kruse are node coordinators. The meeting will be online and possibly, partly at the Max Planck Institute for the Physics of Complex Systems in Dresden.

Application deadline is 31st July 2021

Further information: www.pks.mpg.de/cmbp21/

 

Robbie Loewith nouveau membre de l’EMBO

Mis en avant

Robbie Loewith, professeur du département de biologie moléculaire, a été élu nouveau membre de la prestigieuse Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO).

Avec cette adhésion à vie à l’EMBO, Robbie rejoint un groupe d’excellence de plus de 1 800 chercheurs en sciences de la vie en Europe et dans le monde.

Félicitations Robbie !

Lire le communiqué de presse de l’EMBO

EMBO Workshop “Physics of living systems: From molecules to tissues”

Mis en avant

Du 7 au 10 juin 2021, le Pôle d’excellence Physics of Life (PoL) accueille un atelier virtuel EMBO de 4 jours pour discuter des avancées récentes dans le domaine de la physique biologique, et plus particulièrement les principes émergents qui régissent l’organisation dynamique de la matière vivante.

Parmi d’autres physiciens, le professeur Guillaume Salbreux est en charge de l’organisation scientifique.

La perte de l’odorat expliquée par Ratatouille et Ivan Rodriguez

Mis en avant

La perte de l’odorat, également appelée anosmie, est identifiée comme l’un des symptômes de Covid-19. On estime que 8 ou 9 patients Covid-19 sur 10 souffrent de troubles de l’odorat. Mais que se passe-t-il dans notre cerveau pour que notre nez ne sache plus différencier les odeurs d’un bon plat de celui d’un parfum de poubelle? Les précisions d’Ivan Rodriguez, professeur ordinaire au laboratoire de neurogénétique.

Lire l’article en ligne et visionner la vidéo.

Comment l’alimentation contrôle la maturation des ARN

Mis en avant

Particulièrement sensibles aux modifications chimiques, les ARN messagers (ARNm) sont des molécules chargées de transmettre l’information codée de notre génome, permettant la synthèse des protéines nécessaires au fonctionnement de nos cellules. Deux équipes du Département de Biologie moléculaire, les laboratoires de Ramesh Pillai et Florian Steiner, se sont intéressées plus particulièrement à un type de modification chimique spécifique – nommée méthylation – des molécules d’ARNm chez le petit ver Caenorhabditis elegans. Elles ont découvert que la méthylation sur une séquence particulière d’un ARNm entraînait sa dégradation et que ce mécanisme de contrôle était dépendant de l’alimentation du ver.

L’article a été publié dans la revue Cell, le 29 avril 2021.

Communiqué de presse de l’UNIGE.

Simulations numériques 3D de la coloration de la peau du lézard ocellé

Mis en avant

The last study from the Milinkovitch’s lab uses reaction-diffusion (RD) numerical simulations in three-dimension on realistic lizard skin geometries and demonstrates that skin thickness variation on its own is sufficient to cause scale-by-scale coloration and cellular automaton dynamics during RD patterning. In addition, Anamarija Fofonjka and Michel Milinkovitch show that this phenomenon is robust to RD model variation. Finally, they show that animal growth affects the scale-colour flipping dynamics.

The article was published in the journal Nature Communications, on April 23rd 2021.

Comment la mouche sélectionne son mâle reproducteur

Mis en avant

Même un génome très bien caractérisé, comme celui de la drosophile ou mouche du vinaigre, réserve encore des surprises. En s’intéressant aux ARNs codant pour les protéines présentes dans le liquide séminal de la Drosophila melanogaster, des chercheurs du département de Génétique et Evolution, en collaboration avec l’Université Cornell (USA) et l’Université de Groningen (Pays-Bas), ont découvert un ARN codant pour un micro-peptide – une toute petite protéine – qui exerce un rôle crucial dans la compétition des spermatozoïdes provenant des différents mâles avec lesquels la femelle s’accouple. En plus d’apporter un nouvel éclairage sur ce mécanisme biologique, les travaux de Robert Maeda et ses collaborateurs soulignent l’importance des petits peptides, une classe de protéines qui apparaît aujourd’hui comme un acteur important dans des processus biologiques complexes.

L’article a été publié dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), le 5 avril 2021.

Communiqué de presse de l’UNIGE