Bourses d’excellence

Présentation

La Faculté des sciences, en collaboration avec des partenaires externes, a établi un programme de bourses d’excellence afin de soutenir des candidats exceptionnels et très motivés qui désirent poursuivre un Master en sciences dans l’une des disciplines couvertes par la Faculté. Les critères d’admission peuvent être consultés sur les pages ad hoc.

Délai de candidature: 15 mars 2019 (pour les Masters commençant en septembre 2019).

Pourquoi choisir un Master en biologie à Genève?

Les projets de recherche menés dans le cadre du Master en biologie abordent des domaines aussi divers que la biologie moléculaire, la génétique, la biologie cellulaire, l’évolution, la biologie du développement, la biologie animale et végétale, l’anthropologie, la physiologie, la microbiologie ou la recherche biomédicale.
Ce cursus permet d’approfondir ses connaissances pratiques, notamment grâce au travail de laboratoire. Il offre également la possibilité de réaliser des stages dans d’autres domaines comme la biologie marine, l’écologie, la botanique alpine ou tropicale. Outre le Master en biologie, où tous les cours sont à choix, plusieurs orientations spécialisées proposent un programme plus ciblé (cours obligatoires et à choix restreint).

Découvrez les trois clips sur les particularités du Master en biologie (Mot du président, Présentation, Paroles d’étudiants)

Reflets de la Section de biologie

Des tubules pour stopper la croissance cellulaire

 

TORC1 est un complexe enzymatique qui contrôle la croissance de nos cellules, mais il peut devenir hyperactif et entraîner des maladies telles que le cancer. Une étude menée par le groupe de Robbie Loewith et publiée le 4 octobre 2017 dans Nature décrit comment le sucre régule l’activité de TORC1, par un mécanisme inédit.

Pourquoi une division cellulaire précoce favorise les cancers

 

Morgane Macheret et Thanos Halazonetis ont découvert comment des gènes responsables de la division cellulaire, une fois mutés, dérèglent le processus de réplication du génome et favorisent l’apparition de tumeurs. Ces résultats ont été publiés le 21 février 2018 dans Nature.

Lauréats 2018

  • Sandrine Reymond
  • Celso Trichtinger
  • Andréa Willemin

Lauréats 2017

  • Vitalii Ivanitsa
  • Zsofia Keszei
  • Rodrigue Peraldi

Lauréats 2016

  • Maud Oïhénart
  • Milica Perisic
  • Bogoljub Tirckovic

Lauréats 2015

  • Reem Adem Biologie-Mathématiques
  • Sacha Decostered Biologie-Mathématiques

Lauréats 2014

  • Kristina Cermakova
  • Aleksandra Lezaja
  • Roman Podolec
  • Lyudmil Raykov

Lauréats 2013

  • Sarah Cachelin 
  • Lukas Hafner
  • Matti Lindup
  • Boris Sieber