Nous ne sommes pas tous égaux face au coronavirus

Mis en avant

Existe-t-il des différences d’immunité face au coronavirus SARS-CoV-2 entre populations de diverses régions géographiques? Une partie de la réponse est à rechercher dans les génomes de ces groupes de personnes et, plus particulièrement, dans les gènes HLA, responsables du système immunitaire dit adaptatif. Ces gènes ont la particularité de différer souvent entre individus. Des milliers de variants (ou allèles) possibles ont été identifiés et tous ne possèdent pas la même efficacité pour lutter contre un nouveau virus. La fréquence de ces allèles varie d’une population à l’autre du fait des migrations passées et de leur adaptation à divers environnements. L’équipe d’Alicia Sanchez-Mazas, en collaboration avec l’Institut Max Planck de Jéna (Allemagne) et l’Université d’Adélaïde (Australie), a identifié les variants HLA potentiellement les plus efficaces contre 7 virus, dont le nouveau coronavirus, et a mis en lumière des variations significatives entre populations.

Cet article a été publié dans la revue HLA le 31 mai 2020.

Communiqué de presse de l’UNIGE.

 

Ce sujet est également traité par d’autres médias :

Des populations inégales face au coronavirus Avis d’Expert, RTS, 11.06.2020

Les humains pas tous égaux face au coronavirus Le Temps, 11.06.2020

UNIGE: les humains pas tous égaux face au… Radio Lac, 11.06.2020

Différences d’immunité face au coronavirus choisir.ch / Choisir Revue Culturelle Online, 10.06.2020

Les humains pas tous égaux face au coronavirus L’Avenir.net, 11.06.2020

Coronavirus: les humains ne sont pas tous… Sudinfo.be, 11.06.2020

We’re not all equal in face of coronavirus MirageNewsCom / Mirage News, 11.06.2020

Our immune systems are not all equal in the… Technology Networks, 11.06.2020

Molecular mechanism for the recognition of sequence-divergent CIF peptides by the plant receptor kinases GSO1/SGN3 and GSO2

Mis en avant

The plant leucine-rich repeat receptor kinases GSO1/SGN3 and its peptide ligands CIF1 and CIF2 are essential for the formation of the Casparian strip. The Hothorn group from the Department of Botany and Plant Biology, in collaboration with the Geldner group from UNIL, has now uncovered in molecular detail how the SCHENGEN 3 receptor complex tightly binds CIF1 and CIF2.

Crystal structure of the GSO1/SGN3–CIF complex reveals a binding pocket for sulfotyrosine and extended back-bone interactions with CIF2. Structure-guided sequence analysis allowed to uncover previously uncharacterized CIF peptides conserved among higher plants. Quantitative binding assays with known and novel CIFs suggest that the homologous LRR-RKs GSO1/SGN3 and GSO2 have evolved unique peptide binding properties to control different developmental processes. A quantitative biochemical interaction screen, a CIF peptide antagonist and genetic analyses together implicate SERK proteins as essential coreceptor kinases required for GSO1/SGN3 and GSO2 receptor activation.

This work provides a mechanistic framework for the recognition of sequence-divergent peptide hormones in plants and was published in PNAS on January 21, 2020.

Article

编辑推荐

由瑞士日内瓦大学科学学院教授 Thanos Halazonetis 领导的一项国际研究,揭示了癌细胞是如何修复受损的复制叉来完成细胞分裂的。这种称之为“断裂诱导复制” (BIR) 的信号通路在癌 细胞中常见,但却少见于健康细胞中。发表在 Science 杂志上的这项研究,由此揭示出了两种细胞类型之间的一个显著差异,作者们将尝试利用它来达到治疗 目的。

Read the article (in Chinese)