Des codes-barres pour identifier les régulateurs des gènes

Mis en avant

barcoded genes_260Le groupe d’Ueli Schibler a mis au point une technique originale pour identifier tous les facteurs de transcription impliqués dans n’importe quel processus et en réponse à n’importe quel signal. Les applications de cette méthode, publiée le 7 septembre 2016 dans Genes & Development, sont innombrables, que ce soit dans le domaine médical ou celui de la biologie fondamentale.

Communiqué de presse

Article

Séance d’accueil des nouveaux étudiants

Mis en avant

19 septembre 2016

Auditoire A300, dès 8h30

9h45  Conférence intitulée « Un nouveau modèle de la maladie de Parkinson chez la Drosophile« , donnée par la professeure Emi Nagoshi, de la Section de biologie

A l’issue de cette conférence, la séance d’information de la biologie se déroulera dans l’A300, avec le professeur Didier Picard, président de la Section

Information

Jean-David Rochaix receives the ISPR Lifetime Achievement Award

Mis en avant

ISRP logoJean-David Rochaix was presented with this award at the 17th International Congress on Photosynthesis Research, on August 12, 2016 in Maastricht.

This award was initiated in 2003 by the International Society for Photosynthesis Research to recognize exceptional career-long contributions to understanding the process of photosynthesis. This award confers life membership in the ISPR, and recognizes meritorious work in photosynthesis research.

 

Comment les cellules embryonnaires s’organisent pour former des structures tubulaires

Mis en avant

Cingulin_epitheliumDes chercheurs de l’Université du Colorado et le laboratoire de Sandra Citi ont découvert de quelle façon, au cours du développement embryonnaire, des groupes de cellules souches épithéliales non polarisées se coordonnent pour former la lumière des structures tubulaires. Publiée le 3 août 2016 dans Nature Communications, l’étude décrit un nouveau rôle pour la cinguline, une protéine des jonctions intercellulaires.

Communiqué de presse

Article

Comment les plantes se protègent-elles des coups de soleil?

Mis en avant

Le groupe de Roman Ulm démontre comment les récepteurs UVR8, une fois activés par les UV-B, s’associent à des protéines qui les assistent pour être rassemblés dans le noyau cellulaire et pour élaborer les réponses de survie et d’acclimatation. L’étude a été publiée le 11 juillet 2016 dans PNAS.

Communiqué de presse

Article

Cellules de surface d’une feuille d’Arabidopsis avant et après exposition aux rayons UV.