Comment se forment nos antennes cellulaires

Mis en avant

Le groupe de Paul Guichard et Virginie Hamel a réussi à reconstituer l’armature du cil d’une cellule in vitro. Cette étude, publiée le 18 janvier 2019 dans Science, révèle le mécanisme et la dynamique d’assemblage des structures ciliaires, ainsi que le rôle de la tubuline dans la prévention de leur formation incontrôlée.

Communiqué de presse

Article

Clip: Doublets de microtubules formés in vitro

Gonfler nos cellules pour observer leur vie intérieure

Mis en avant

L’équipe de Paul Guichard a développé une technique permettant de visualiser des éléments cellulaires avec une résolution inégalée en microscopie optique. Publiés le 17 décembre 2018 dans Nature Methods, les résultats démontrent comment les chercheurs ont réussi à agrandir des échantillons biologiques sans les déformer et à en révéler des détails à une échelle nanométrique.

Communiqué de presse

Article

Surveiller l’environnement grâce à l’intelligence artificielle

Mis en avant

Le groupe de Jan Pawlowski a développé une méthode qui allie la génomique et les outils d’apprentissage automatique pour explorer la biodiversité microbienne des écosystèmes. Cette nouvelle approche, publiée le 13 décembre 2018 dans Trends in Microbiology, permettra de développer des programmes de biosurveillance de routine beaucoup plus performants.

Communiqué de presse

Article

Le cheval de Troie du staphylocoque doré

Mis en avant

Le groupe de Sandra Citi a identifié le mécanisme qui permet l’ancrage des pores formés par l’α-toxine bactérienne dans la membrane des cellules épithéliales humaines. L’étude, publiée le 20 novembre 2018 dans Cell Reports, montre également qu’il suffit de bloquer l’assemblage du complexe protéique auquel les pores se fixent pour que les cellules survivent.

Communiqué de presse

Article

Des cellules souches s’organisent seules en pseudo-embryon

Mis en avant

En collaboration avec l’Université de Cambridge et l’EPFL, l’équipe de Denis Duboule a développé des pseudo-embryons artificiels de souris, capables de former les trois axes majeurs de l’organisme. Ces ‘gastruloïdes’, détaillés le 3 octobre 2018 dans Nature, possèdent un potentiel remarquable pour l’étude des stades précoces du développement embryonnaire.

Communiqué de presse

Article

Comment l’éléphant craque sa peau pour se refroidir

Mis en avant

Le groupe de Michel Milinkovitch a découvert que les éléphants régulent leur chaleur corporelle grâce à leur peau qui se craquèle en de profondes crevasses, absorbant un maximum d’eau. Ces résultats ont été publiés le 2 octobre 2018 dans Nature Communications.

Communiqué de presse

Article

Vidéo détaillant la structure de la peau de l’éléphant d’Afrique