Séance d’accueil des nouveaux étudiants

18 septembre 2017

Auditoire A 300, dès 8h30
Sciences II, 30 quai Ernest-Ansermet, rez-de-chaussée

9h45  Conférence intitulée « La science dans la peau », prononcée par le professeur Yogeshvar Kalia, de la Section des sciences pharmaceutiques

A l’issue de cette conférence, la séance d’information de la biologie se déroulera dans l’auditoire A 300, avec le professeur Didier Picard, président de la Section

Information

Subsides INNOGAP – appel à projets

Mis en avant

Chaque année, Unitec, le bureau de transfert de technologies et de compétences de l’UNIGE et des HUG, accorde jusqu’à 5 bourses INNOGAP d’un montant maximum de 30’000 CHF chacune à des chercheurs de l’UNIGE et des HUG afin de soutenir financièrement des projets en phase de « preuve de concept » ou de prototypage.

Prochain délai de soumission de demandes : 11 octobre 2017

Informations et inscription

“Engage your Audience!”

Mis en avant

During the 2017 FEMS congress in Valencia, Massimo Caine, from BiOutils, created and hosted the science communication session « Engage your Audience! ». Side to key-note speakers, young microbiologists challenged themselves with a 3-minute research elevator pitch in front a full conference room. A successful first-time event for a FEMS congress!

Program and winners

Chasser les microbes ou flairer le poison: une affaire d’évolution

Mis en avant

Une étude menée par Ivan Rodriguez et Alan Carleton, publiée le 26 juin 2017 dans PNAS, démontre comment des récepteurs de peptides N-formylés (Fprs) sont passés d’une fonction immunitaire à un rôle olfactif  chez la souris, suite à deux accidents génomiques survenus à plusieurs millions d’années d’intervalle.

Communiqué de presse

Article

Quand les cellules saines stimulent la migration des cellules tumorales

Mis en avant

Les oestrogènes se lient notamment au récepteur GPER, généralement localisé dans les membranes cellulaires. Le groupe de Didier Picard a toutefois découvert un variant nucléaire de GPER, doté de propriétés différentes. Cette étude, publiée le 24 mai 2017 dans Oncotarget, montre que les fibroblastes porteurs de ce variant facilitent le pouvoir invasif des cellules mammaires malignes avoisinantes.

Communiqué de presse

Article