Une plante qui s’acclimate sans influence extérieure

Arabid UVR8 mutated or WTUne équipe menée par Roman Ulm a généré une plante transgénique qui s’acclimate de façon constitutive, quel que soit le niveau d’UV-B. Décrite le 25 Novembre 2013 dans PNAS, cette plante possède un récepteur aux UV-B continuellement actif, ce qui lui confère une résistance accrue à ces rayons et se traduit par une production élevée de flavonoïdes.

Communiqué de presse

 Article

Le noyau cellulaire recèle des usines à transcrire les gènes

Stutz Molecular Cell 2013Le groupe de Françoise Stutz vient de découvrir comment les pores nucléaires régulent la vitesse de fabrication de l’ARN des gènes qui y sont relocalisés. Ces travaux, publiés le 27 septembre 2013 dans Molecular Cell, révèlent ainsi un nouveau rôle pour les quelques centaines de pores de chaque noyau, qui constituent autant de microscopiques usines de transcription des gènes.

Communiqué de presse

Article

Subsides INNOGAP – appel à projets

logo UnitecChaque année, Unitec, le bureau de transfert de technologies et de compétences de l’UNIGE et des HUG, accorde jusqu’à 5 bourses INNOGAP d’un montant maximum de 30’000 CHF chacune à des chercheurs de l’UNIGE et des HUG afin de soutenir financièrement des projets en phase de « preuve de concept » ou de prototypage.

Prochain délai de soumission de demandes : lundi 30 septembre 2013

Informations

Observer en direct l’expression des gènes dans l’organisme

Afin d’étudier comment l’horloge centrale des mammifères synchronise les oscillateurs subalternes, le groupe d’Ueli Schibler a eu recours à divers outils génétiques et technologiques, développés en collaboration avec des physiciens de l’UNIGE. Les scientifiques ont ainsi pu observer en direct la bioluminescence émise par les ‘gènes horlogers’ de souris plusieurs mois durant. Cette biotechnologie, décrite dans Genes & Development, est utilisable dans de nombreux domaines biomédicaux.

Communiqué de presse

Article

Comment la cellule module l’activité d’un gène par son ADN miroir

Une étude copilotée par Françoise Stutz et publiée dans Nature Structural & Molecular Biology révèle un processus de répression inédit d’un gène par les transcrits de son ADN complémentaire. C’est en parvenant à suivre à la trace chaque molécule d’ARN sens et anti-sens du gène PHO83 que les chercheurs ont mis en évidence ce mécanisme, dans des cellules individuelles de levure.

Communiqué de presse

Article