L’UNIGE étudie les trompes d’éléphants au profit de la recherche dans la robotique

Souple et puissante, la trompe de l’éléphant est capable de soulever avec délicatesse une brindille, mais aussi de porter des charges allant jusqu’à 300 kilos. L’industrie souhaite s’inspirer de cette faculté pour développer des robots souples.

Un organe extrêmement flexible, une continuité de muscles capable de se mouvoir à l’infini, dans tous les angles sans aucune limite. Voilà ce que tente de reproduire l’industrie robotique. Mais pour y arriver, encore faut-il le comprendre et l’étudier. L’équipe du Pr Milinkovitch vient de publier ses résultats dans la revue spécialisée Current Biology.

Regardez l’intervention du Pr Milinkovitch sur la RTS dans le 19:30 du 23 août 2021.

Ecoutez l’émission CQFD de la RTS du 24 août 2021.