L’histoire du masque médical et l’essor de la culture du jetable

Quelles sont les causes de la pénurie de masques lors de la pandémie de COVID-19 ? Une recherche de Bruno J. Strasser de l’Université de Genève et Thomas Schlich de l’Université Mc Gill sur l’origine du masque médical répond sous une perspective historique à cette question.

Les auteurs montrent que les masques ont été développé à la fin du 19ème siècle pour empêcher les chirurgiens d’infecter leurs patients. C’est lors de la pandémie de grippe espagnole en 1918-1919 que leur usage s’est généralisé pour se protéger des personnes infectieuses. Tous les masques, fabriqués en tissus et en métal, étaient réutilisables. Dans les années 1960, l’industrie a développé et promu vigoureusement des masques jetables. Les études expérimentales ont montré qu’ils n’étaient pas plus efficaces que les masques réutilisables. Pourtant, ils ont fini par remplacer ces derniers, créant une dépendance envers un approvisionnement constant. La récente pénurie de masques, avec des conséquences parfois tragiques pour le personnel médical, montre le coût de ce choix historique.

Cet article a été publié dans The Lancet, le 22 mai 2020.

Également sur le sujet:

« L’élimination des masques réutilisables est un choix historique discutable » : Interview de Bruno Strasser dans Le Monde, publié le 25 mai 2020.

« 2020, année de la science citoyenne? » : Le grand débat avec Bruno Strasser sur la RTS le 25 mai 2020.

« Et si l’erreur c’était de vouloir des masques jetables »: Emission radio Superfail sur France Culture, le 1er juin 2020.