Les graines héritent des souvenirs de leur mère

Le groupe de Luis Lopez-Molina démontre que le contrôle maternel et environnemental de la dormance des graines s’effectue via des mécanismes épigénétiques inédits d’interférence par ARN. Publiée le 26 mars 2019 dans eLife, l’étude révèle que l’empreinte maternelle et celle des températures présentes lors du développement des graines sont transmises par des processus similaires.

Communiqué de presse

Article