Chasser les microbes ou flairer le poison: une affaire d’évolution

Une étude menée par Ivan Rodriguez et Alan Carleton, publiée le 26 juin 2017 dans PNAS, démontre comment des récepteurs de peptides N-formylés (Fprs) sont passés d’une fonction immunitaire à un rôle olfactif  chez la souris, suite à deux accidents génomiques survenus à plusieurs millions d’années d’intervalle.

Communiqué de presse

Article