Avoir du nez, ça se travaille !

Les groupes d’Alan Carleton et d’Ivan Rodriguez ont découvert le rôle complémentaire de deux types de neurones olfactifs chez la souris pour former, maintenir et remodeler les représentations des odeurs. Les résultats, publiés le 8 mars 2017 dans Neuron, indiquent que  c’est leur combinaison qui permet à la fois de reconnaître et de distinguer des odeurs semblables.

Communiqué de presse

Abstract vidéo

Article