La virulence bactérienne stimulée par les brûlures

P. aeruginosaDes chercheurs menés par Karl Perron ont étudié l’impact d’exsudats de personnes brûlées sur la survie et la virulence de bactéries. Les résultats, publiés le 27 avril 2016 dans la revue mSphere de l’American Society for Microbiology, démontrent que P. aeruginosa a la capacité de se multiplier dans ces fluides et que certains de ses facteurs de virulence y sont même surexprimés.

Communiqué de presse

Article