L’hydre peut modifier son programme génétique

systeme nerveux Hydres GalliotLe groupe de Brigitte Galliot a découvert que l’hydre se maintient en vie en absence de neurogenèse grâce à ses cellules épithéliales. Celles-ci surexpriment en effet une série de gènes, dont certains sont impliqués dans diverses fonctions nerveuses. Des résultats à lire dans l’édition du 23 novembre 2015 de la revue de la Royal Society.

Communiqué de presse

Article