Un récepteur pour détecter l’invisible

En raison de leur sédentarité et de leur dépendance à la lumière, les plantes ont développé des outils cellulaires pour s’adapter aux rayons UV-B et s’en protéger. Le groupe de Roman Ulm, dont l’étude paraît le 1er avril 2011 dans Science, vient d’identifier un photorécepteur d’UV-B et le rôle clé qu’il joue dans l’élaboration des défenses de la plante. Etant donné sa présence ubiquitaire au sein du règne végétal, ce récepteur aurait influencé l’évolution des plantes terrestres.

Communiqué de presse

Article