Les anges-gardiens de la stabilité du génome

Suite à un stress environnemental, le groupe de Jerzy Paszkowski observe en direct la mobilisation de «gènes sauteurs» et découvre le mécanisme qui les muselle. L’étude, publiée dans l’édition en ligne du 14 mars 2011 de Nature, démontre que des rétrotransposons peuvent être activés chez des plantules par une élévation de température et, en absence de garde-fous, se propager dans le génome de la génération suivante.

Communiqué de presse

Article